Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 15:28
La réunion tenue le mercredi 28 janvier 2009 sous la haute présidence du Premier Ministre a été l'occasion pour le Ministre d'Etat, Ministre des Postes et Télécommunications de faire un exposé sur les opportunités liées à l'utilisation de la fibre optique. Il a également dressé l'état des lieux du déploiement au Cameroun de la fibre optique, support de transmission des données de haute qualité et de grande capacité.

Il en ressort que la fibre optique, qui arrive au Cameroun par Douala grâce au câble sous-marin SAT- 3, a été implantée sur 900 KM tout au long du pipeline Doba - Kribi, avec 14 points de sortie activés. Sa pose est achevée aux deux tiers entre Bafoussam, Douala et Yaoundé, les deux dernières villes bénéficiant  en outre d'une boucle locale en fibre optique. De même, l'interconnexion ce matériau est effective sur l'axe Douala - Kribi - Lolodorf, soit 285 KM .

Le Ministre d'Etat a indiqué que l'objectif est d'accroître la part de fibre optique dans la dorsale de communication (backbone), majoritairement hertzienne et satellitaire à ce jour, afin d'offrir aux administrations, entreprises, fournisseurs d'accès internet, opérateurs de téléphonie, radiodiffusions et télévisions un supplément de capacités nécessaires pour développer leurs activités.

Evoquant les retombées concrètes de l'implantation de la fibre optique, il a cité, entre autres, le télé-enseignement, la télémédecine et le commerce électronique, ainsi que les différentes applications de l'administration électronique, dont l'interconnexion de 26 ministères par le Système Informatisé  de Gestion Intégré des Personnels et de la Solde (SIGIPES) est la préfiguration. A moyen terme, l'extension de cette infrastructure doit accroître l'attractivité de notre économie,  favoriser la baisse des tarifs de communication et induire une plus grande intégration du réseau sous-régional.

A l'issue des échanges qui ont suivi, le Premier Ministre a prescrit l'accélération de la réalisation de la dorsale nationale en fibre optique et l'aboutissement du texte créant la société d'infrastructure qui en assurera la gestion.


Source : CRTV, le 30 janvier 2009.

Partager cet article

Repost 0

commentaires