Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 13:54

L'arôme que la société de téléphonie mobile Expresso sert à ses clients de Sédhiou laisse ces derniers totalement insatisfaits. Les quelques clients qui s'étaient déjà abonnés considèrent qu'ils ont été tout simplement arnaqués.


Aussitôt abonnés, aussitôt déçus. Ceux qui attendaient Expresso avec empressement ne se pressent plus. L'effet d'annonce de l'arrivée du troisième opérateur de téléphonie mobile n'aura duré que le temps d'une rose à Sédhiou. Trois jours seulement après le lancement officiel, les connexions avec Expresso ne passent plus dans la capitale du Pakao, depuis vendredi dernier. Et ce qui déçoit le plus les usagers du réseau, c'est le fait que la direction est jusque-là, restée aphone. Les nombreux clients qui espéraient bénéficier de plus d'un mois d'appel gratuit entre eux ont très tôt déchanté. Non seulement ils sont privés d'émissions et de réceptions, mais la qualité des portables est fortement décriée.


La batterie se décharge toutes les six heures et le téléphone portable chauffe à une température inquiétante, pour plus d'un client. Aujourd'hui, la qualité du matériel alimente tous les débats, mais ne trouve pas de réponse. Finalement plusieurs de ces abonnés, faute d'interlocuteurs, regrettent déjà d'avoir acheté les portables à 15 000 francs, pour ce qu'ils appellent de l'arnaque. Les personnes qui sont les attributaires des numéros 701018316 et 701019431 pour ne citer que ceux-là se plaignent que les services de Expresso aient semblé faire la sourde oreille à ce jour, sur des problèmes qui les tiennent à cœur. Ils disent avoir fait savoir à leurs parents, à leurs amis et toutes leurs connaissances, qu'ils ont changé de numéros mais malheureusement, ils sont aujourd'hui dans l'impossibilité d'émettre et de recevoir.


Considérés qu'ils sont coupés du monde de façon injuste, ils se sentent en plus, totalement privés d'une quelconque explication de la part de la direction de Expresso. Les clients, surtout ceux qui ont acheté le portable à 20 000 des mains des revendeurs sans sac ni tee-shirt, très en colère, menacent de mener une campagne de dénigrement contre la toute nouvelle société.


Le Quotidien après plusieurs tentatives infructueuses, a finalement pu communiquer avec deux hauts cadres de la société de téléphonie mobile, à Dakar. La responsable de communication, qui avait promis de s'informer et de reprendre contact avec la rédaction, ne l'avait pas fait, jusqu'au moment où le journal allait à l'imprimerie. Toutefois, Mlle Kamara a pu avoir le temps d'expliquer qu'à sa connaissance, le réseau Expresso ne connaissait aucun désagrément dans la zone de Sedhiou. Une affirmation, on s'en doute, qui n'a pas fait plaisir aux victimes de pertes de réseau.



Source : Le Quotidien, le 29 janvier 2009.


Partager cet article

Repost 0
Published by Ibrahima - dans Les opérateurs
commenter cet article

commentaires