Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 12:02

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), l'Agence universitaire de la Francophonie (Auf) et l'Organisation internationale de la Francophonie (Oif), en collaboration avec le Réseau africain de Merlot (Merlot Africa Network) ont clôturé à Dakar hier, jeudi 05 mars, à Dakar un atelier sous régional axé sur les Ressources éducatives libres (REL).


D'une durée de trois jours, la rencontre a réuni près d'une soixantaine de participants, issus de 9 pays d'Afrique de l'Ouest, autour d'une problématique essentielle au développement de l'éducation. L'intégration des ressources éducatives libres dans les programmes éducatifs est devenue en effet un phénomène mondial qui insuffle tout le domaine des stratégies éducatives, tant est aujourd'hui incontournable le recours aux nouvelles technologies de l'information et de la communication.


L'Afrique reste pourtant en marge du processus mondial qui utilise ce type de ressources pour multiplier le développement de cours en ligne mais également pour favoriser le libre-échange de ressources. Pour autant, l'atelier de Dakar revêt un intérêt particulier pour la promotion de l'accès libre aux ressources éducatives dans l'espace francophone. Toute chose qui reste selon la directrice du Breda, Ann Therese Ndong-Jatta, une préoccupation majeure de son institution. « Le développement des actions visant la promotion des technologies de l'information pour l'éducation en Afrique se situe au cœur même du mandat de l'Unesco ».


Et cette thématique est d'autant plus chère au Breda, soulignera Mme Ndong-Jatta, que dans plusieurs pays de sa zone de couverture, l'utilisation des Technologies de l'information et de la communication (Tic) dans l'Education reste encore limitée alors même qu'elle constitue une des stratégies principales pour accompagner et réaliser les objectifs du programme Education pour tous (Ept).


Premier du genre en Afrique de l'Ouest, le conclave de Dakar qui réunissait des représentants du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée, de la Mauritanie, du Niger, du Togo, de la Côte d'Ivoire et du Sénégal, s'est articulé sur trois axes principaux : la sensibilisation, la mise en pratique et l'élaboration d'une charte commune permettant la formalisation et la classification des ressources produites.


La rencontre a ainsi permis de donner réponse à un certain nombre de questions cruciales pour la promotion des ressources éducatives libres dans la zone francophone ouest africaine. Parmi celles-ci, on a relevé les questionnements liés aux mécanismes politiques devant permettre aux enseignants et formateurs de mutualiser leurs compétences afin d'augmenter le nombre de supports mis à la disposition de tous, les interrogations sur les stratégies de production de ces ressources, de leur classement et recensement.


Dans la même dynamique, il a été aussi question des mécanismes pour trouver des ressources de bonne qualité sur Internet comme des moyens de les approprier dans un contexte pédagogique. L'atelier de Dakar devait enfin permettre aux participants de créer le premier réseau ouest africain sur les ressources éducatives libres.


Source : Sud Online, le 07 mars 2009.




Partager cet article

Repost 0

commentaires