Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 15:55

L'institut Panos Afrique de l'Ouest (IPAO) a organisé les "Waxal" Blogging Africa Awards (cérémonie de remise de prix aux meilleurs blogueurs d'Afrique) dans le but de bâtir un espace démocratique de communication en Afrique pour le changement et la justice sociale. La cérémonie qui a eu lieu le lundi 9 mars dernier, s'est déroulée au Just4U de Dakar.


Les meilleurs blogueurs africains ont été honorés, le lundi 9 mars dernier , par l'Institut Panos Afrique de l'Ouest (Ipao) qui a organisé une cérémonie de remise de prix à leur intention, au Just 4 U de Dakar. L'objectif visé est de s'appuyer sur les journalistes spécialistes des TIC, pour démocratiser la communication et l'information.


Ainsi, le meilleur blog de journaliste francophone, Cédric Kalonji de la RDC, a reçu une somme de un million de francs CFA. Le trophée de meilleur blog de journaliste anglophone est revenu à Rosebell Kagumire du journal « The Independent » de l'Ouganda, qui a gagné le même montant (un million). Une récompense de deux millions de francs CFA a été offerte au meilleur blog d'organisation de la société civile africaine http://www.lusakatimes.com/ de la Zambie. L'IPAO a également dédié un prix spécial à Israel Yoroba Guebo de la Côte d'ivoire, avec un montant de cinq cent mille francs CFA en guise d'encouragement pour son blog original et bien présenté.


Lors du concours, les membres du jury ont eu à observer que les blogs de journalistes semblaient être les plus fournis en matière d'information et d'interactivité.


Cependant, Mamadou Ndiaye du CESTI a quant à lui soulevé une dichotomie entre la pratique journalistique et le blogging. « Le journalisme est un métier qui suit des consignes éditoriales, alors que le blogueur a une large liberté d'expression et écrit pour son plaisir. »


Pour les lauréats, il n'y a pas de différences nécessaires à souligner, « les deux se complètent » ; c'est-à-dire, là où s'arrête le journaliste, le blogueur poursuit et va au-delà des frontières ».


Le blog représente un espace de progrès social qui tend à introduire des espaces traditionnels en transférant les discussions africaines dans la sphère du blogging. Ce qui amènera la directrice de l'Ipao, Diane Senghor, à souligner les révolutions dans les blogs qui ont permis, selon elle, de « surmonter les contraintes éditoriales, rédactionnelles, l'obstacle de l'univocité et les possibilités de s'exprimer. »


Pour l'institut Panos, les participants, et les partenaires, il faudra faire la promotion de l'usage des TIC qui peuvent ouvrir beaucoup de portes et ainsi, comme l'a précisé Cédric Kalonji, du meilleur blog de journaliste francophone, il s'agit de « changer l'image de l'Afrique perçue comme un continent pauvre qui a besoin d'aide ». Désormais, « il y aura des blogs dans chaque pays, dans chaque ville, chaque avenue, au coin de chaque rue ; l'Afrique reconnaîtra ses valeurs et nous ne danserons plus jamais pour les autres. », conclut-il.

 


Source : Sud Quotidien, le 11 mars 2009.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires