Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 19:47

Le gouvernement a publié les conditions d’accès à la quatrième licence 3G. Elle coûtera 240 millions d’euro. Iliad, Numericable et Kertel sont sur les rangs. Orange et Télé 2 protestent et contestent.

C’est ce WE que le gouvernement a publié, au Journal Officiel, l’appel à candidature pour la quatrième licence 3G. Comme prévu, cette licence de 15 Mhz est divisée en trois paquets de 5 Mhz. Un de ces paquets est réservé à un nouvel entrant, et c’est lui qui fait l’objet du présent appel, au prix de 240 millions d’euros.

La date limite de remise des dossiers auprès de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques) est le 29 octobre. Le Gouvernement s’accorde ensuite jusqu’au mois de juin 2010 pour prendre sa décision finale.

Les candidats ne sont donc pas encore tous connus, mais les noms d’Iliad, Numericable, Virgin Mobile et Kertel sont les plus souvent cités.

Selon l’ARCEP, l’arrivé d’un nouvel entrant dans le club ultra-fermé des opérateurs de téléphonie 3G apporterait un peu de concurrence sur un marché totalement paralysé par les ententes sur les prix (en 2005, les trois opérateurs Bouygues, SFR et Orange ont écopé de 534 millions d’euros d’amende pour entente anti-concurrentielle). C’est ainsi qu’Iliad promet de baisser la facture de téléphonie des français de 50%.

Une opération qui n’est pas du tout du goût des autres opérateurs. Aussi Orange va-t-il contester la vente de cette licence auprès de la Commission européenne ; il dénonce un prix beaucoup trop faible par rapport au prix qu’il avait lui-même payé sa licence, soit 619 millions d’euros en 2000. Orange propose que cette quatrième licence soit vendue 1,3 milliards d’euro ; autrement dit que les trois opérateurs déjà en place puissent continuer à faire leur popote entre eux… Télé 2 regrette pour sa part que les opérateurs virtuels soient si peu pris en compte dans le décret d’appel à candidature.

Parmi les conditions imposées par l’ARCEP, les candidats devront pouvoir investir un milliard d’euros dans la construction de son propre réseau d’antennes, pouvoir couvrir 25% du territoire, et avoir une assise financière solide.

En 2007, la précédente attribution de cette quatrième licence 3G avait déjà échoué, Iliad n’ayant pas réussi à satisfaire aux conditions économiques posées par l’ARCEP.

Les deux autres paquets de fréquences seront attribués plus tard, lors d’un deuxième appel d’offre.


Source : svmlemag, le 3 août 2009.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Ibrahima
commenter cet article

commentaires