Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 12:59
Le ministre de la Poste et des Technologies de  l'information et de la communication (TIC) M. Hamid Bessalah a indiqué jeudi à Alger qu'un centre national d'échange des données Internet serait fonctionnel au  début de l'année prochaine.

Répondant aux questions orales des membres de l'Assemblée populaire nationale sur les moyens de protéger les jeunes des sites osés sur le réseau Internet, M. Bessalah a déclaré que ce centre était "une sorte de portail national par où transitent toutes les connexions à Internet".

Ce centre, a-t-il ajouté, "aidera à une utilisation optimale du réseau Internet car toutes les informations de et vers l'Algérie via Internet transiteront par ce portail".

Actuellement en cours de réalisation, a-t-il poursuivi, ce centre sera financé par un fonds d'appropriation des usages et du développement des TIC.

Dans le cadre des mesures préventives, le ministre a précisé qu'un logiciel de contrôle parental a été mis en place pour surveiller le portail intégré actuellement dans les "MODEM" qu'Algérie télécoms fournit aux abonnés à Internet.

Les abonnés, a-t-il poursuivi, peuvent contacter les entreprises commerciales d'Algérie télécoms pour disposer des informations dispensées sur les sites qui permettent le téléchargement de ce logiciel. 
Le ministre a précisé que le vide juridique a été comblé au plan de la lutte contre la cybercriminalité par la promulgation d'une loi sur la protection pénale des systèmes informatiques.

M. Bessalah a également rappelé la loi initiée par le ministère de la Justice et qui a été adoptée relative aux règles de prévention et de lutte contre les crimes en relation avec les TIC.

Cette loi, a-t-il dit, réunit les dispositifs de prévention qui permettent une réponse précoce aux éventuelles attaques et une intervention rapide pour identifier leur origine et leurs auteurs.

Dans le même contexte, le ministre a abordé la convention signée entre plusieurs secteurs ministériels (poste et TIC, intérieur et collectivités locales, ministère délégué chargé de la famille et de la condition féminine et éducation nationale) relative à la promotion des droits des jeunes à s'informer via Internet. La commission issue de cette convention a été chargée d'élaborer un texte sur la gestion de tous les cybercafés privés et publics.

Le ministre a rappelé les principaux axes de la politique nationale de promotion et de développement des TIC relatifs aux infrastructures d'Internet, au développement des ressources humaines et d'une industrie nationale des contenus.

La lutte contre la cybercriminalité, a-t-il enchaîné, constitue un axe fondamental de cette politique par la formation, la sensibilisation et la mise en place de dispositifs juridiques et techniques.



Source : La Tribune, le 5 novembre 2009.


Partager cet article

Repost 0

commentaires