Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 10:04
fibre-optique.jpgLes travaux d’installation de 3.200 km de câble à fibre optique au Cameroun ont été lancés mardi à Kyé-Ossi, ville du sud du Cameroun, marquant le début d’un ambitieux projet qui transformerait le Cameroun en Hub des télécommunications en Afrique centrale.

Avec un prêt préférentiel de 52 millions de dollars fourni par le gouvernement chinois, soit 85% du montant total de l’investissement, le projet sera réalisé en 18 mois par l’entreprise chinoise Huawei. Les 15% restant de l’investissement proviendront de la part camerounaise.

 

Au terme des travaux, les grandes villes camerounaises telles que Bertoua dans l’est, Garoua, Maroua et Kousséri dans le nord, Bamenda dans l’ouest, Buea et Limbé dans le sud-ouest, seront toutes connectées au réseau fibre optique, portant la longeur existante des fibres optiques de 1.941 km à plus de 5.000 km.

 

Les travaux comprennent six axes : Yaoundé-Mbalmayo-Ebolowa-Kye- Ossi avec une bretelle à Libreville-Sangmélima passant par Djoum ; Yaoundé-Ayos-Bertoua puis Belabo-Bertoua ; Bertoua-Meiganga- Ngaoundéré-Garoua-Maroua-Kousseri ; Bafoussam-Bamenda ; Douala- Nkongsamba-Bafoussam ; Douala-Buea avec une bretelle à Tiko et à Limbé, a précisé M. David Nkoto Emane, le directeur général du Camtel, opérateur étatique camerounaise. "Ce projet ambitieux de dorsal en fibre optique vise à bâtir une artère moderne de télécommunication en fibre optique traversera 30 villes camerounaises (...) Grâce à ce projet, plus de 70% de la population camerounaise pourront bénéficier de cette nouvelle + autoroute informatique+", a expliqué l’ambassadeur de la Chine au Cameroun, M. Huang Changqing.

 

Huawei va également construire des stations de relai informatique tout au long de la câble enterrée et prévoir la configuration technique.

 

Cette entreprise chinoise appuyée par ailleurs depuis 2007 Camtel dans le cadre de la mise en oeuvre du service commercial téléphonique appelé Citiphone, qui permet un accès de qualité et à moindre coût au téléphone mobile, fixe et à Internet.

 

Pour le ministre camerounais des Postes et Télécommunications, Jean Pierre Biyiti Bi Essam, le projet du backbone à fibres optiques permettra en outre, "l’utilisation des Tic dans le domaine de l’éducation et de la santé ; la formation des spécialistes dans l’exploitation et la maintenance des équipements la mise à la portée des populations des zones à faibles revenus des outils technologiques d’appui au développement".

 

Pour l’instant, moins de 27% des administrations au Cameroun sont connectées à Internet et moins de 1% de la population utilise Internet, selon les chiffres officiels. Pour avoir un accès internet ADSL 256/128 fourni par Camtel, il faut payer près de 150. 000 Fcfa par mois.

 

Grâce aux travaux en cours, le gouvernement camerounais ambitionne d’ici à 2015, de relever le taux de pénétration d’Internet de la population à 40%, celle du téléphone mobile 50% et 30% pour le téléphone fixe. (Xinhua)

 

 

Source : Afri Scoop, le 23 décembre 2009.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires