Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 08:10

Facebook viendrait de signer un contrat avec le géant du web chinois Baidu, prévoyant la création d'un nouveau réseau social respectant les règles de la censure. L'entrée en Chine semble toute proche, l'entreprise ayant déjà donné des gages au gouvernement chinois.

Facebook fin prêt à entrer en Chine
Facebook fin prêt à entrer en Chine

Entre Facebook et la Chine, la saga continue, et il se pourrait bien que cette histoire, qui n'avait pas très bien commencé, finisse par un "happy end".

Dernier épisode : L'entreprise californienne aurait signé un contrat avec Baidu, l'équivalent chinois de Google, qui lui permettra bientôt se tailler une part dans l'énorme gâteau de l'Internet chinois, d'ores et déjà fort de quelques 450 millions d'utilisateurs.

Si l'information n'a pas été commentée par les entreprises, la rumeur, qui s'est très vite répandue sur Internet, a été confirmée par des personnes influentes.

"Facebook est vraiment sur le point d'entrer en Chine, l'accord est signé", a déclaré Hu Yanping, le directeur et fondateur du Data Center of China Internet (DCCI) sur son micro-blog, sans toutefois confirmer l'identité du partenaire de la firme américaine.

Selon M. Hu, l'accord prévoie la création d'un site spécifique à la Chine, qui ne serait pas intégré à Facebook.com.

L'information a également été relayée par Bloomberg et par le portail chinois Sohu qui a obtenu la confirmation d'employés anonymes de Baidu.

Cependant, la date de lancement du nouveau site ne serait pas encore fixée.

Les gages de Facebook au Parti Communiste Chinois

Ces rumeurs sont d'autant plus crédibles que depuis quelques temps, Facebook multiplie les appels du pied en direction de Pékin.

Outre le voyage de son fondateur en Chine en décembre dernier, pendant lequel celui-ci avait rencontré le patron de Baidu, Facebook a annoncé en février l'ouverture prochaine d'un bureau à Hong Kong.

Officiellement destiné à favoriser l'implantation du réseau sur place et à Taiwan, ce bureau rapproche également l'entreprise de ses annonceurs potentiels en Chine continentale : selon les estimations du Susquehanna International Group LLP, le marché de la publicité sur Internet représentera environ 13 milliards de dollars en 2014.

L'enjeu est donc de taille, et Facebook semble prêt a accepter les restrictions imposées par le régime chinois, et à participer avec lui à restreidre la liberté des utilisateurs chinois d'Internet.

On peut en tout cas le penser, compte tenu de ses récents agissements. L'année dernière, le site avait fermé sans raisons apparente une page intitulée “n’oublions jamais le 4 juin”, dédiée aux mouvements de 1989, et ce malgré les protestations de ses auteurs, qui se sont insurgé contre ce "harcèlement apparemment effectué au nom de Pékin”.

Plus récemment, le compte de l'activiste chinois Michael Anti avait également été supprimé, sans que Facebook n'avance de raisons crédibles.

Une façon, sans doute, de prouver à Pékin que l'entreprise saurait à l'avenir faire primer les intérêts financiers sur d'indésirables considérations éthiques.

 

Source : Aujourd'hui La Chine, le 18 avril 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ibrahima - dans Les opérateurs
commenter cet article

commentaires