Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 10:29

La promotion de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) est au cœur des politiques de développement initiées par le gouvernement ces dernières années.


Participe de cette volonté, la création en 2005 de l’Agence pour la technologie de l’information et de la communication (AGETIC) qui a favorisé l’informatisation de l’administration publique.


Aujourd’hui, l’expérience malienne en matière de gouvernance électronique suscite l’intérêt dans la sous-région. C’est dans ce cadre qu’une délégation burkinabè vient de séjourner dans notre pays. Conduite par la secrétaire générale du ministère de la Fonction publique et de la Réforme de l’État, Mme Vignigbé Adama Ouédraogo, la délégation burkinabè a visité jeudi les locaux de l’AGETIC. Mme Vignigbé Adama Ouédraogo et ses collaborateurs ont, à cette occasion, pris connaissance des grands chantiers ouverts dans le cadre de la modernisation de l’administration malienne à travers les TIC. Dans un exposé liminaire, le directeur général de l’AGETIC a présenté sa structure comme la cheville ouvrière du processus d’informatisation de l’administration publique.

Le Mali aspire à un développement par les TIC, a indiqué Sinaly Moulaye Hamed Haïdara. Cette volonté politique doit être sous-tendue par un certain nombre de préalables majeurs. "La mise en œuvre d’un cadre juridique et réglementaire adapté, la création d’infrastructures, l’élaboration du contenu des informations et leur application sur le net, le partenariat avec les médias, la coopération sous-régionale, africaine et internationale et enfin la recherche de financement permettront un développement harmonieux de la technologie au Mali", a analysé Sinaly Moulaye Hamed Haïdara. Ce processus, a-t-il précisé, s’étendra à tous les domaines de développement, notamment l’éducation, la santé, la bonne gouvernance etc... En terme de perspectives, de gros projets sont en gestation.

Il s’agit, entre autres, du développement de l’Intranet dans l’administration publique, la connexion de l’ensemble des communes du pays, des établissements scolaires et l’implantation de centres multimédias communautaires (CMC). Aujourd’hui, l’AGETIC dispose de 170 unités fonctionnelles au niveau central et 53 unités fonctionnelles au niveau déconcentré. Créée en 2005 en tant qu’Établissement public à caractère scientifique et technologique, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, l’AGETIC a charge de concevoir, développer et faire entretenir les infrastructures TIC des services publics, parapublics et des collectivités territoriales en entreprenant toute activité de recherche et de développement dans le domaine des TIC. L’agence doit aussi réaliser ses projets en veillant à l’harmonisation des standards technologiques, matériels et logiciels.

 Une vidéoconférence avec Mamadou lam Diallo, conseiller technique au ministère de la Communication et des Nouvelles technologies, suivie d’une visite des installations ont permis à la délégation burkinabé d’approfondir son information sur le fonctionnement de l’AGETIC, notamment les mesures de protection des données, son organisation et ses relations avec le secteur privé.

 

 

 

Source :  Malijet, le 21 juin 2010

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires