Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 13:26
http://3.bp.blogspot.com/_WEIDAcot6VA/SLv0nCQFNkI/AAAAAAAAABI/v0pINMIDJwE/s320/DSCF3792.JPGLa présidence de la République a rendu ce dimanche la lettre que le président-directeur général de Millicom International Cellular avait écrit au chef de l’Etat en juillet dernier dans le but de trouver une solution au différend qui oppose le gouvernement du Sénégal à la société Millicom.

Dans cette lettre dont copie est parvenue à l’APS, le PDG de Millicom, Mikael Grahne a notamment offert de relever l’offre de sa société de 60 à 100 millions de dollars américains.

 

’’Quelques mois après ma prise de fonction en tant que PDG, je viens vous informer que Millicom souhaiterait une résolution rapide et amicale du différend qui nous oppose sur la licence de Sentel’’, a écrit le patron de Millicom, ajoutant : ’’dans cette optique, notre société est prête à relever sa dernière offre transactionnelle de 60 à 100 millions de dollars’’.

 

Le PDG de Millicom a entre outre indiqué que ’’les conditions de règlement de cette offre devraient être définies d’un commun accord entre le gouvernement et Millicom’’.

 

Le patron de Millicom a toutefois basé sa proposition sur plusieurs conditions dont celles relatives à l’extension de la licence d’exploitation de Sentel d’au moins de 10 ans soit une période portant de 2018 à 2028 au plus tôt et à la nécessité d’offrir à la licence de Millicom les mêmes conditions et droits que celles des 2 autres opérateurs.

 

Figurent aussi au nombre des conditions posées par le PDG de Millicom, ’’la résolution de nos différends fiscaux et légaux, l’exonération des droits de douane dans l’attribution d’une clause de la ’’nation la plus favorisée’’ garantissant à Sentel un traitement équivalent aux autres opérateurs de téléphonie mobile au Sénégal’’ (SONATEL et SUDATEL).

 

La lettre du PDG de Millicom est rendue publique quelques jours après un communiqué du gouvernement du Sénégal qui a démenti les accusations d’un journaliste contre Karim Wade et Thierno Ousmane Sy, respectivement conseiller financier, et conseiller en charge des technologies de l’information et de la communication, du président de la République.

 

 

 

Source : APS,  le 14 février 2010

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires