Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 09:04
La société américaine Akamai, spécialisée dans la gestion de réseau internet, a récemment publié un rapport sur l’état des lieux de l’Internet dans le monde, durant le 3e trimestre 2009. Selon ledit rapport, le Maroc arriverait en tête des meilleures connexions du continent.
Maroc, meilleure connexion Internet d’Afrique
Le Royaume disposerait ainsi de la connexion la plus rapide d’Afrique. Rabat arrive en tête du classement par ville, avec une vitesse de connexion de 3251 kilobits/secondes (Kbps). Suivent Tunis (2211 Kbps), et Casablanca (2030 Kbps). Il s’avère cependant que la première classe sur le plan africain, reste insuffisante pour s’imposer au niveau mondial. A titre d’exemple, les Etats-Unis, (18e mondial) disposent d’une vitesse 10 fois supérieure à la nôtre (33464 Kbps). La palme d’or revient à la Corée du Sud (14.6 Mégabits/seconde).

D’un autre point de vue, le Maroc bénéficierait en plus du meilleur taux de pénétration du haut débit (à partir de 5 Mbps). Rabat arrive en tête avec 26%, suivi par Casablanca (7.3%). La ville de Midrand (Afrique du Sud) complète le podium. Malgré ces statistiques, le Maroc reste encore loin derrière certains leaders et notamment les Etats-Unis qui présentent un taux de 92%.

Même pour ce qui est des connexions à débit moyen (à partir de 2 Mbps), le Maroc présente là encore les meilleurs taux de pénétration. Rabat arrive en tête avec 61%, suivi de Tunis (48%), puis de Casablanca (33%). Avec des taux à 99% les Etats-Unis et certains pays européens sont loin devant.

Le rapport, basé sur des informations collectées à partir du réseau mondial des serveurs d’Akamai, concernait également les attaques de trafic sur la toile. L’étude a retracé ces attaques en provenance de 207 pays à travers le monde. Fait étonnant souligné par le rapport, les Etats-Unis et la Chine, jusqu’à présent grands pourvoyeurs de pirates, ont été déclassés par la Russie et le Brésil.



Source : Yabiladi, le 24 février 2010.


Partager cet article

Repost 0
Published by Ibrahima
commenter cet article

commentaires