Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 11:56
Plus d’une dizaine de représentants de la société civile tunisienne participent au 4e Forum de la gouvernance de l’Internet (IGF) qui se tient, à Charm El Cheikh en Egypte, du 15 au 18 novembre 2009. Cette rencontre regroupe plus 1.500 représentants gouvernementaux et non gouvernementaux pour discuter de l’avenir d’Internet.

Les intervenants ont évoqué comme document de référence pour leurs travaux, l’Agenda de Tunis issu du sommet mondial sur la société de l’information (SMSI- Tunis 2005), lequel Agenda avait appelé à la solidarité internationale pour la réduction de la fracture numérique, la gestion multilatérale de l’Internet et l’utilisation du multilinguisme sur Internet, notamment, pour les noms de domaine, les adresses de courrier électronique et la recherche par mot clé.

Dans sa communication, Mme Saida Agrebi, Présidente de l’Organisation tunisienne des mères (OTM), coordinatrice des ONG de l’ONU (Organisation des Nations Unies) pour l’Afrique, a mis en relief les acquis de la Tunisie en matière de diffusion des nouvelles technologies de la communication (TIC) et de l’Internet.

L’accent a été mis sur les initiatives tunisiennes à l’échelle internationale en faveur de la solidarité, en général et de la solidarité numérique, en particulier.

Elle a évoqué, notamment l’appel du Président Ben Ali pour la création d’un Fonds mondial de solidarité pour éradiquer la pauvreté dans le monde qui a été adopté en 2002 par l’Assemblée générale des Nations Unies.

Elle a, également, rappelé le SMSI 2005, l’Agenda et le Plan d’actions de Tunis qui en sont issus, ainsi que la proposition concernant la proclamation de 2010, année internationale du dialogue avec la jeunesse.

Elle a par ailleurs loué les efforts déployés par Mme Leila Ben Ali, épouse du Président de la République, Présidente de l’Organisation de la Femme Arabe (OFA), pour promouvoir la condition de la femme à travers, notamment, la garantie de son accès aux TIC et à l’Internet, ainsi que pour faire bénéficier les jeunes des progrès numériques.


Source : InvestirEnTunisie, le 17 novembre 2009.

Partager cet article

Repost 0

commentaires