Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 11:38

11e RÉUNION ANNUELLE D’AFRINIC A DAKAR

 

Engagée dans l’amélioration de la qualité des infrastructures des technologies de l’Information et de la Communication depuis sa création en 2004, le réseau de l’Internet pour l’Afrique, AfriNic, tient sa onzième réunion à Dakar.

 

Ateliers sur la sécurité, discussions sur le Forum de la gouvernance de l’Internet, présentations de quelques leaders du secteur et de certaines institutions de régulation sur les décisions et les bonnes pratiques qui pourront influencer le succès global de l’internet en Afrique sont, entre autres, les activités de la onzième réunion du Réseau de l’Internet pour l’Afrique, AfriNic, qui se tient depuis le samedi 21 novembre 2009 à Dakar. Hier, après deux jours de formation portant sur l’IPv6 (Internet protocole version 6), la cérémonie officielle d’ouverture s’est effectuée en présence d’Aminata Tall, Secrétaire générale de la Présidence de la République. S’exprimant sur cette onzième réunion d’AfriNic dont le thème est « Protéger l’avenir de l’Internet en Afrique : en prévision de la mise en œuvre du protocole IPv6 », Mme Tall, évoquant les prévisions d’AfriNic et des quatre autres registres Internet régionaux dans le monde, a estimé que les adresses IPv4 attribuées vont vraisemblablement se tarir bien avant l’échéance 2011. Ainsi, la mise en œuvre de l’IPv6 va permettre de résoudre les problèmes liés au développement et à la démocratisation d’Internet. Elle a rappelé que le président Abdoulaye Wade, coordonnateur du volet Tic du Nepad, affiche un intérêt particulier à l’évolution de la technologie dans le monde et cette onzième réunion d’AfriNic qui porte sur l’IPv6, la sécurité et le forum sur la gouvernance de l’Internet, répond à cette attente.

 

En attendant les recommandations de la rencontre qui prend fin vendredi, Aminata Tall a estimé qu’elles auront un impact considérable sur la suite à donner quant à la gouvernance de l’Internet. « Les stratégies qui seront mises en œuvre pourront contribuer décisivement à l’élaboration d’une charte collective de gouvernance concertée d’Internet dans un contexte de convergence technologique », a-t-elle affirmé. De par l’amélioration de la qualité des infrastructures des technologies de l’Information et de la Communication, le Réseau de l’Internet pour l’Afrique, créé en 2004 à Dakar et qui s’est élargi à travers le continent, a fait beaucoup de chemin, selon son directeur exécutif, Adiel Akplogan. Ce dernier a salué en l’Agence de régulation des télécommunications et des Postes (Artp) l’une des rares structures à s’engager pour le développement des Tic et a cité le Sénégal comme un modèle. Grâce à un staff de dix-huit personnes, AfriNic a visité plus de vingt-cinq pays en Afrique pour le déroulement de son programme intensif de formation à la gestion des technologies de l’Information et de la Communication.



Source : Le Soleil, le 25 novembre 2009.

Partager cet article

Repost 0

commentaires