Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 11:29
Le Japon a aidé à la formation d’agriculteurs sénégalais de la vallée du fleuve Sénégal à l’utilisation des SMS pour informer le marché, a révélé l’expert mis à la disposition de la Société d’aménagement et d’exploitation des terres du delta (SAED), Yoshinabu Sugiyama.

 

‘’Nous avons aidé à la mise en place d’un système d’information par Internet en formant les agriculteurs qui, par le biais d’un simple SMS, saisissent les commerçants’’, a-t-il déclaré en marge d’une visite guidée de journalistes organisée par l’Agence japonsaise de coopération internationale (JIKA) et conduite par l’adjointe au représentant résident, Akido Ida.

 

Outre ce système d’information qui vise à lutter contre la mévente du riz local souvent évoquée par les agriculteurs, il a indiqué que son pays appuie le Sénégal dans l’amélioration de la qualité de cette céréale.

 

M. Sugiyama signale ainsi qu’un manuel pratique de riziculture et d’appui à l’amélioration technique a été produit pour harmoniser les techniques utilisées avec celles des autres partenaires comme la Chine et la Corée.

 

Dans le domaine de la culture du riz, le Japon qui encadre notamment les agriculteurs de Débi-Tiguet, favorise le développement d’une culture commerciale plus poussée. L’accent a ainsi été mis dans l’emballage du produit pour le rendre plus compétitif. Il s’y ajoute des mesures d’amélioration de l’usinage et de la transformation du riz.

 

Les agriculteurs ont été équipés en décortiqueuses ou en blanchisseuses du riz. A cause de son aspect parfois un peu jaunâtre, le riz local manque encore d’attrait pour les consommateurs sénégalais qui lui préfère le riz asiatique.

 

Le Japon se déploie également dans le département de Podor. Selon le chargé de l’agriculture de la JIKA, Salif Coly, il prévoit d’emblaver 1300 ha au profit des populations.

 

Il a signalé que le Sénégal a été ciblé parmi les pays africains où le Japon projette de doubler la production du riz.

 

D’une manière générale, le Japon, qui va fêter l’année prochaine ses 50 ans de relations diplomatique avec le Sénégal et 30 ans de présence de la JIKA au Sénégal, procède à une nouvelle orientation de sa politique de coopération qui sera axée désormais sur la construction d’infrastructures diverses.

 

 

Source : APS, le 20 novembre 2009.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ibrahima - dans Le mobile
commenter cet article

commentaires