Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 11:42
La Tunisie, pays qui a accepté de soumettre son économie à l'évaluation des différentes instances internationales spécialisées, ne cesse de se distinguer dans plusieurs secteurs d'activités.

Rien qu'en 2009, la Tunisie a été créditée, à l'échelle mondiale, par de bons classements, notamment en matière de compétitivité, de résistance à la crise, de promotion des technologies de l'information et de la communication (TIC) et de qualité de la vie.


Compétitivité : la Tunisie maintient son leadership en Afrique


Le rapport annuel du Forum économique mondial sur la compétitivité globale (2009-2010) a classé la Tunisie première en Afrique et 40ème dans le monde sur un total de 133 pays listés. 


Ce classement est établi sur la base d'une douzaine de critères qualitatifs et quantitatifs : environnement institutionnel (contexte juridique et administratif), stabilité macro-économique, infrastructure, santé et enseignement primaire, innovation, efficience des marchés (financier, de travail, et des biens), aptitude technologique, taille du marché, sophistication des affaires, enseignement supérieur et formation. 


A l'échelle africaine, la Tunisie fait mieux que l'Afrique du Sud (45ème), l'Egypte (70ème), le Maroc (73ème), l'Algérie (83ème), la Libye (88ème). En Europe, elle devance plusieurs pays tels que le Portugal (43ème), la Pologne (46ème), la Slovaquie (47ème), l'Italie (48ème), la Hongrie (58ème), la Turquie (61ème), la Roumanie (64ème) et la Grèce (71ème). 


Par rubriques, la Tunisie a été classée 5ème au plan mondial en matière de bonne gestion des dépenses publiques, 7ème en matière de qualité de l'enseignement supérieur scientifique, 8ème en matière de coût de la politique agricole, 9ème en matière de disponibilité des scientifiques et des ingénieurs et 11ème en matière de protection des intérêts des boursicoteurs. 


Le même rapport révèle que la Tunisie réalise d'autres performances sur le plan institutionnel. Elle a été ainsi classée 16ème en matière de confiance du public dans les décisions politiques et 18ème en matière d'impartialité des décisions gouvernementales, à l'échelle mondiale. 


La Tunisie a, également, un très bon score dans le domaine de la stabilité macroéconomique (55ème). Elle gagne ainsi 20 places, par rapport au classement de l'année écoulée (75ème).


La Tunisie : parmi les 10 meilleurs pays qui ont résisté à la crise


Le "Bespoke investment", rapport mondial sur la capacité de résistance des pays aux effets de la crise financière internationale, a classé la Tunisie à la 6ème place sur un total de 82 pays.


Le rapport explique ce bon classement par l'absence, à la bourse de Tunis, de produits toxiques dans les portefeuilles des banques tunisiennes ainsi que par l'inexistence de fonds d'investissements spéculatifs. 


Ce bon score, le rapport le justifie, également, par l'option de la Tunisie pour les placements stratégiques productifs, tels que les participations des banques étrangères dans le capital des banques de la place, à l'instar de celles des participations de la BNP Paribas (France) dans le capital de l'Union bancaire pour le commerce et l'industrie (UBCI), de la Société Générale (France) dans le capital de l'Union internationale des banques (UIB) et d'Attijari Wafa Bank dans celui d'Attijari Bank.


Le même rapport évoque, aussi, à l'actif de la performance de la Tunisie, les mesures exceptionnelles prises en temps opportun pour venir en aide, durant toute l'année 2009, aux entreprises qui ont connu une baisse de leurs activités en raison de la crise et l'allocation d'une enveloppe budgétaire, à cette fin.


La Tunisie, meilleur pays arabe où il « fait bon vivre »


La Tunisie a été classée en tête des pays arabes en matière de qualité de vie par la Société Irlandaise «International Living», observateur de la qualité de vie dans le monde. 


Ce classement 2009 est calculé sur la base d'une dizaine de critères relatifs au cadre de vie et à la santé des personnes, tels que le coût de la vie, l'économie, l'environnement, la culture, les loisirs, la santé, l'infrastructure, le risque, la sécurité et le climat. Pour chacun des critères, chaque pays est noté sur 100. Notée à 56 points sur 100, la Tunisie devance le Maroc (55 points), le Liban et la Jordanie (54 points), le Bahreïn (51 points), l'Egypte et la Syrie (50 points). 


Par sous rubriques, la Tunisie fait un excellent score en matière de climat (84 points), de risque et de sécurité (86 points), de coût de la vie (70 points), d'environnement (65 points) et de santé (65 points). 


L'indice de qualité de vie est réparti comme suit: 15% pour le coût de la vie, 15% pour l'économie (série d'indicateurs macroéconomiques : PIB, PIB par habitant, taux de croissance), 10% pour l'environnement (émission de gaz à effet de serre par habitant..), 10% pour la culture et loisirs (taux de lecture et d'alphabétisation..), 10% pour les libertés (degré de liberté politique..), 10 pc pour l'infrastructure (nombre d'aéroports, de téléphones mobiles par habitant, kilomètres d'autoroutes par habitant..), 10% pour les risques et sécurité et 10% pour le climat (prise en compte de la pluviométrie des températures moyennes et des catastrophes naturelles..).


L'environnement des affaires, la Tunisie fait un bond de 4 points


La Tunisie a été classée 69ème sur un total de 183 pays par « Doing business 2009 », rapport annuel élaboré par la Banque mondiale sur l'environnement des affaires. Avec ce score, la Tunisie gagne ainsi 4 points, comparativement au classement de l'année écoulée (73ème). 


Ce classement a été effectué sur la base de plusieurs critères. Le premier évalue les conditions de création d'entreprises (nombre de procédures nécessaires pour créer une entreprise ou pour enregistrer une propriété commerciale..). 


Selon ce critère, la Tunisie demeure compétitive par rapport à la région MENA. Ainsi, il faut 11 jours pour créer une entreprise contre 20,7 jours dans la région.


Le second a trait au permis de construire (durée et coûts nécessaires pour la construction d'un entrepôt, obtention de licence et permis de construction, inspections, requises, et obtention de raccordement (eau, téléphone, électricité..).
En Tunisie, il faut 84 jours pour obtenir ce permis contre 159 jours dans la région MENA.


Le même rapport relève que la Tunisie réalise un très bon score dans le domaine de la protection des investisseurs (73ème). Elle gagne ainsi 70 places, par rapport au classement de l'année écoulée (143ème).


Autres critères retenus par le rapport, la flexibilité du marché du travail, le transfert de propriété, le paiement d'impôts et le commerce transfrontalier.


La Tunisie première au Maghreb et en Afrique en matière de promotion des TIC


Le rapport du Forum économique sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) (2008-2009) a classé la Tunisie première au Maghreb et en Afrique, 4ème dans le monde arabe et 38ème dans le monde sur un total de 134 pays.


Elaboré sur le thème de « la mobilité dans un monde interconnecté », le rapport évalue dans quelle mesure les pays sont prêts à utiliser efficacement les TIC.


Par rubriques, la Tunisie réalise d'excellents scores sur le plan mondial. Elle est ainsi classée 3ème en termes de réussite du gouvernement dans la promotion des TIC et 8ème quant à la place de choix qu'occupent les TIC dans la stratégie gouvernementale.


Dans la région du Maghreb, la Tunisie devance le Maroc (86ème), la Libye (101ème), l'Algérie (108ème) et la Mauritanie (109ème).


En Afrique, la Tunisie fait mieux que l'Afrique du Sud (52ème), Botswana (77ème) et le Sénégal (80ème).


Dans la zone Euro, elle est classée devant la Hongrie (41ème), l'Italie (45ème), la Grèce (55ème), la Roumanie (58ème) et la Pologne (69ème).


La Tunisie en tête de liste des pays de l'Afrique du Nord en matière de bonne gouvernance 


La Tunisie a été classée première en Afrique du Nord pour ses performances en matière de gouvernance, avec un score de 71,5 points sur un total de 100 points, par le rapport annuel de "Kennedy School of Government", institution universitaire relevant de la prestigieuse Université américaine Harvard. 


La Tunisie s'est distinguée par ses performances en matière de "développement humain", de "transparence et d'état de droit" et pour "le climat de sécurité" qui prévaut dans le pays, avec des scores respectivement de 89, 70,5 et 100 points. 


Avec ce classement, la Tunisie devance l'Algérie (7ème), Le Maroc (12ème), l'Egypte (18ème) et la Libye (21ème). 


Consacré cette année au "renforcement de la gouvernance en Afrique", ce rapport, qui intègre pour la première fois les pays de l'Afrique du Nord, établit ce classement sur la base de 57 indicateurs de bonne gouvernance articulés autour des déterminants de la sécurité, la transparence, l'Etat de droit, la participation et les droits de l'homme, la stabilité économique et le développement humain. 


Le rapport a pour spécificité de mettre en exergue la corrélation entre la bonne gouvernance, d'une part et le développement et la sécurité de chaque pays d'autre part. 


Le document note, à ce sujet, que "les pays africains les mieux gouvernés sont ceux qui sont bien dirigés, fournissent à leurs citoyens de bons services, tiennent des élections libres et équitables, et sont les moins corrompus".


La Tunisie, parmi les pays « les plus heureux » de la planète


« The happy planet index », indice calculé par le groupe de réflexion britannique « The new Economics fondation (NEF)», vient de classer la Tunisie à la 29ème place mondiale sur un total de 143 pays. 


Ce classement qui couvre 99 pc de la population de la planète, calcule l'indice de la planète heureuse sur la base de trois critères : l'empreinte écologique (exploitation rationnelle des ressources), le bien-être exprimé (qualité de vie des gens) et l'espérance de vie des individus (santé). 


Cet indice « innovant » par rapport à d'autres classements, vise à montrer l'efficacité avec laquelle les nations transforment la planète en ressources naturelles pour une vie meilleure de leurs citoyens. 


Avec un score de 54,3 points sur un total de 100, la Tunisie devance plusieurs pays développés à l'instar de la Hollande (43ème), l'Allemagne (51ème), la Suisse (52ème), la Belgique (64ème), l'Italie (69ème), la France (71ème), la Grande-Bretagne (74ème), le Canada (89ème), l'Australie (102ème) et les Etats-unis (114ème).


La Tunisie, 2ème pays le plus stable politiquement en Afrique


La Tunisie a été classée deuxième à l'échelle africaine, cinquième à l'échelle arabe et 32ème au plan mondial parmi 165 pays, en matière de stabilité politique. 


Elaboré par « The Economist Intelligence Unit », ce classement est établi sur la base de plusieurs critères politiques et sociaux relatifs à la répartition des revenus, les appartenances régionales, le rôle des institutions, la paix sociale et la démocratie. Il tient compte également de bon nombre d'indicateurs économiques : croissance, production, évolution des revenus et emploi. 


Ces performances illustrent de manière éloquente la justesse du modèle de développement tunisien fondé sur la corrélation entre l'économique et le social et prouvent plus que jamais, la capacité de la Tunisie de résister aux chocs exogènes et de les surmonter, à la faveur des mesures présidentielles prises en temps opportun.

 

 

 

Source : InvestirEnTunisie, le 24 novembre 2009.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires