Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 23:34
Le projet de téléphone fixe sans fils en Libye a atteint, pour la seule année 2008, le cap des 385.000 abonnés, pour un objectif final de 800.000 abonnés, soit un taux de réalisation d'environ 50%, a indiqué l'Office général libyen des Communications, dans un rapport publié dimanche à Tripoli.

Dans ce rapport retraçant le bilan et les progrès enregistrés dans le secteur, l'Office a rappelé que la Libye a décidé à compter de septembre 2008 la gratuité des communications vers le téléphone fixe sur toute l'étendue du territoire libyen, alors qu'en ce qui concerne le projet de connexion de 8.000 km de câbles à fibre optique, il a atteint un taux de réalisation de 50%.

Ce projet, d'un coût de 161 millions d'euros, est exécuté par le groupe italien Serti et la société française des télécommunications Alcatel.

Au niveau de la téléphonie mobile, l'Office libyen des Communications a indiqué que le taux de couverture du premier opérateur de GSM implanté en Libye, Al-Madar, a englobé l'ensemble du territoire libyen et amélioré sensiblement la qualité de ses services, avec quelque 1,2 million d'abonnés en fin novembre 2008 et des capacités d'extension du réseau pour recevoir 2,5 millions d'abonnés.

Al-Madar a, selon le rapport, réussi à faire baisser sa tarification de 50%, alors que son chiffre d'affaires a enregistré une croissance de 17%.

Quant à la société Libyana, dont les activités ont démarré seulement en 2004, elle a également réussi à étendre son réseau pour couvrir toute l'étendue du territoire national. Libyana possède actuellement, selon ce rapport, 5,89 millions d'abonnés, pour une population qui compte 5,5 millions d'habitants.

Au niveau des prestations Internet, le rapport relève un taux très bas d'utilisation de la toile, qu'il a attribué notamment à l'absence d'une gouvernance électronique en Libye. Il est toutefois prévu la mise en oeuvre, au cours de cette année, du projet d'Internet à haut débit ADSL pour couvrir 30 villes libyennes, du projet "Libya WiMAX" destiné à fournir l'Internet sans fil à quelque 300.000 ménages dans 18 villes du pays et du projet de fourniture de services multimédias via le protocole Internet IMS.

A propos du plan national d'attribution des fréquences, visant à favoriser l'adhésion de la Libye au sein de l'Union internationale des télécommunications, l'Office général libyen des Communications a signé un contrat avec la société française Thalès pour la réalisation d'un système de gestion et de contrôle des fréquences, d'un coût de 3,6 millions d'euros, dont les travaux seront terminés fin mars prochain.

Le rapport s'est félicité par ailleurs de l'état d'avancement des projets de communications maritimes qui visent la couverture des côtes et des eaux territoriales libyennes à travers un système intégré de balayage par radars.

Source : Afriquejet, le 15 février 2009.

Partager cet article

Repost 0

commentaires