Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • COMPRENDRE LE DEFI DU NUMERIQUE
  • : Ce site traite de la question des usages des TIC par les collectivités locales, mais aussi par les individus. En Afrique particulièrement, mais également dans le monde.
  • Contact

Rechercher

Archives

30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 13:28

Les buts majeurs de l'assemblée du fonds, à savoir l'élection d'un nouveau secrétaire exécutif et le transfert du siège du fonds en Afrique, n'ont pu être atteints.Comme la conférence du Conseil de fondation du fonds de Lyon en novembre 2008, la réunion extraordinaire du Fonds de solidarité numérique (FSN) qui s'est tenue, mardi dans notre capitale, n'a pas pu faire avancer les choses. Car les buts majeurs de cette assemblée à savoir l'élection d'un nouveau secrétaire exécutif, et le transfert du siège du Fonds en Afrique, n'ont pu être atteints.


Après la cérémonie d'ouverture marquée par plusieurs interventions, notamment celles du président du Fonds mondial de solidarité numérique, Alain Madelin, du secrétaire exécutif de l'IUT, Hamadoun Touré, du représentant de la BAD, Ibrahima N'Diaye, du ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, du président de la République Amadou Toumani Touré et de son homologue sénégalais, Abdoulaye Wade, (voir L'Essor d'hier), les travaux ont débouché dans l'après-midi sur la réunion du Conseil de fondation du fonds.


Elle a regroupé les représentants d'une trentaine de pays et villes fondateurs de la structure ainsi que des représentants de la société civile. Les débats à huis clos qui ont suivi ont duré de 17 à 22 heures. Cette rencontre a été marquée par la présentation du rapport du président du Fonds mondial de solidarité numérique, le Français Alain Madelin. "Aujourd'hui la situation au sein du fonds est d'autant plus grave qu'elle est le reflet de dysfonctionnement profond du FSN" a-t-il expliqué. Ce dysfonctionnement est dû, de son point de vue, à une crise de stratégie du fonds, à l'échec du principe de 1% de solidarité numérique qui de nos jours a été appliqué seulement par le Sénégal, et l'impasse financière que traverse le fonds, note le rapport.

"L'absence de la mise en œuvre effective du 1% de solidarité numérique a conduit aujourd'hui le FSN dans une impasse financière. Les ressources collectées en 2008 se sont montrées dérisoires et représentent moins de 1% du budget de fonctionnement de fonds", indique Alain Madelin.


Le président du Fonds mondial de solidarité numérique constate aussi, dans son rapport, la violation des statuts du fonds qui limitent à 6% maximum la part du budget qui devait être consacrée au fonctionnement. 80% des 6 millions d'euros (environ 4 milliards F cfa) obtenus en 2008, ont été dépensés dans le budget de fonctionnement et les salaires des agents du fonds par son secrétaire exécutif, le Suisse Alain Clerc. "Cet échec aujourd'hui est l'échec d'une stratégie qui a voulu identifier le FSN à la promotion de la collecte du 1% de solidarité numérique. Poursuivre dans cette direction serait pérenniser un système où les contributions des nouveaux adhérents sont aussitôt englouties dans les frais de fonctionnement", estime Alain Madelin.


Au cours de la rencontre "le président Abdoulaye Wade a demandé qu'un audit soit fait sur les gestions financière et managériale du fonds tout en plaidant pour une réorganisation de l'exécutif du fonds, afin qu'il puisse répondre aux aspirations des membres fondateurs. Les conclusions de cet audit seront examinées au cours d'un conseil qui sera convoqué d'ici mars 2009 date à laquelle expire l'actuel FSN, crée sous le droit suisse", explique Moulaye Sidaly Haïdara, le directeur général de l'Agence des nouvelles technologies de l'information et de la communication (Agetic). Le président Wade avait dénoncé la violation des statuts du fonds qui depuis sa création n'a pu véritablement mettre en œuvre des projets, conformément à ses missions, rapporte Moulaye Sidaly Haïdara. En attendant les conclusions de l'audit, les membres du fonds se sont mis d'accord pour suspendre les activités du secrétariat exécutif, et ont donné mandat au coordinateur du volet Tic du Nepad, le président Abdoulaye Wade, pour gérer les affaires courantes du fonds pour la période intérimaire.


Ils ont demandé au secrétaire exécutif d'arrêter les dépenses et aussi de recevoir les contributions au nom du fonds. Cependant il doit collaborer à la bonne tenue de l'audit et à la gestion des affaires courantes du fonds.

Les participants ont aussi préconisé la restructuration, sous condition suspensive, et l'adoption d'un nouveau statut pour le FSN, afin de créer un nouveau fonds, en mars 2009, à la fin de la période intérimaire.


Pour le transfert du siège du FSN en Afrique, trois pays étaient en lice : le Sénégal, le Nigeria et le Mali. "La partie malienne a tout au long des débats, joué à l'apaisement pour que Bamako qui a vu naître le fonds ne soit pas aussi le cimetière du fonds", a assuré le directeur général de l'Agetic.


Faute de s'accorder, "les participants ont été unanimes sur le transfert du siège du FSN en Afrique et ont demandé au groupe africain de mener en son sein une réflexion pour le rapatriement du fonds en Afrique d'ici fin mars 2009", a précisé Moulaye Sidaly Haïdara. Ils ont donné mandat au président sénégalais de conduire avec ses pairs et toutes les personnes ressources du fonds le processus de l'audit, de validation des conclusions de l'audit et de création du nouveau fonds, de son orientation, de son mécanisme de financement et les conditions de traitement réservées aux travailleurs de l'ancien FSN.


Les participants ont adressé une motion de remerciement au président de République Amadou Toumani Touré et au ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, pour avoir œuvré à apaiser le climat durant la rencontre. Le lancement du portail Sankoré et de sa version arabe a eu lieu hier à l'Agetic.


Source : L'Essor, 29 janvier 2009.

Partager cet article

Repost 0

commentaires